• Moi, quand je dis : " Qui voudrait ..." je n'ai pas fini  la question que j'ai déjà une forêt de mains levées (souvent accompagnée de "moi-moi-moi" ou de "Maîîîtresse!") ou alors quand je pose des questions sur le travail, je n'ai que les quatre même élèves qui participent ou, pire, que seul un silence pesant me réponde... Et que quand face à l'armée de doigts levés je désigne un élève j'en ai toujours un pour dire "c'est pas juste, c'est toujours les mêmes, moi je suis jamais passé!" ou quand dans le silence pesant je désigne un élève ce dernier proteste : "C'est pas juste, c'est toujours moi"...

    Alors j'utilise plusieurs systèmes de choix : 

    Face à la forêt de mains levées : une comptine de tirage au sort de maternelle : "Pomme poire abricot, y'en a une, y'en a une, pomme poire abricot y'en a une de trop, c'est l'abricot"

    Qui est une variante, en plus court, de ça : 

     

    Oui, en CM2, et ça fonctionne très bien, et avec l'habitude on fait tomber sur qui on veut en plus.  (Quoi? je triche? Même pas honte!)

     

    Sinon, quand tout le monde est volontaire ou au contraire personne (ou toujours les quatre mêmes) j'ai ça : 

    pot bâton de tirage au sort

    C'est un vulgaire pot à crayon et des abaisse-langue sur lesquels j'ai collé des étiquettes : prénom de chaque élève, gommette de la couleur de son groupe (j'ai quatre groupes : rouge, bleu, jaune, vert... original, je sais.), un abaisse-langue par groupe ne portant que la pastille du groupe, et un sans rien.  Et là, c'est simple il suffit de tirer au sort. 

    Soit on a un nom : élève désigné.

    Soit on a une couleur : un volontaire parmi le groupe désigné.

    Soit rien : un volontaire. 

    Ensuite je ne tire au sort pas moi-même : je tends le pot à un élève et c'est lui qui tire au sort (Ils se battraient presque pour faire ça), celui qui a été tiré au sort tirera à le suivant... 

    Pour les rituels, c'est un élève de service qui tire au sort. 

    Et ben, ça fonctionne très bien, en plus selon que l'on remet ou pas le bâtonnet dans le pot, les élèves peuvent être réinterrogés et donc ça les force à rester attentif! 

    Monsieur l'Inspecteur, qui était en "visite" dans ma classe hier, a trouvé ce système bien. (Fille qui se la pète.)

     

    Bref, moins de soucis et c'est plus calme d'interroger ou de demander un service aux élèves.

     


    3 commentaires
  • Avec la technique de la "peinture" en relief, un travail pour CM2 : 

    Paysage enneigé

    Papier bleu

    pastel sec et fusain

    papier rouge, orange et noir

    grains de poivre

    peinture relief (colle vinylique + mousse à raser)


    6 commentaires
  • Marché de Noël, suite.

    Le calendrier 2014

    Marché de Noël 2 : le calendrier

    Journal collé sur cartonnette

    calendrier issu du site La maternelle de moustache

    rafia

    peinture vitrail maison (gouache+colle vinylique)


    votre commentaire
  • Bon, j'avoue, j'ai fait pendant des années de la maternelle, et parfois ça me manque.

    Ce soir par exemple. 

    Alors petit bricolage maternelle avec de la "peinture" en relief. 

    instant nostalgie de la classe maternelle : le bonhomme de neige

    peinture relief *

    paillettes

    grains de poivre

    crépon orange

    carton noir

    pique à mini-brochette.

    feuille de couleur

    _________________________________

    * Peinture relief

    colle vinylique

    mousse à raser

    Mélanger les deux ingrédients et c'est prêt! 

    en sèchant la "peinture" garde le volume. 

     

     


    4 commentaires
  • Pour récolter un peu de sous-sous pour les projets, nous devons faire des objets à vendre lors d'un marché de Noël.

    Premier objet fait par mes CM2 : 

    Marché de Noël

    Boule en fil de laine et colle de farine.

    Sur un ballon de baudruche gonflé à la taille de la boule désirée, étaler une couche de vaseline. 

    Tremper les brins de laine dans la colle de farine* et entourer le ballon de baudruche.

    Saupoudrer de paillettes.

    Laisser sècher. La colle devient très dur.

    Percer le ballon et le retirer. 

     

    Pendentif fait en pâte de bicarbonate.

    Etaler la pâte de bicarbonate** sur une feuille de papier cuisson.

    Découper à l'emporte-pièce des formes.

    Faire un trou en utilisant un paille comme emporte-pièce.

    Laisser sècher.

     

    Montage

    Nouer un brin de laine au pendentif  et le glisser à l'intérieur de la boule.

    Nouer le brin de laine à la boule.

    Attacher un ruban de bolduc au niveau du noeud du brin de laine.

     

    ____________________________

    * Colle de farine

    2 cuillers à soupe  de farine

    1 cuiller à café de sucre

    eau chaude

    Dans une casserole, faire chauffer à sec la farine et le sucre.

    Ajouter l'eau en fouettant énergiquement pour éviter les grumeaux.

    Laisser cuire jusqu'à avoir la consistance d'une béchamel.

    Personnellement je n'arrive jamais à éviter les grumeaux, je passe donc au chinois à la fin pour les enlever. J'ajoute aussi de la cannelle pour la parfumer. 

    _______________________

    ** Pâte de bicarbonate

    2 tasses de bicarbonate de soude

    1 tasse de Maïzéna

    1 tasse d'eau

    Mettre tous les ingrédients dans une casserole, mélanger, chauffer jusqu'à ce que la pâte se détache des bords.

    Cette pâte doit reposer 12h au frigo avant de pouvoir être utilisée. 

     


    9 commentaires