• L'année dernière, j'ai passé de longues, trèèèèès longues, heures à essayer de faire comprendre à mes élèves l'art de la conversion de mesure. Ils ont peiné, j'ai sué, bref la galère.

    Cette année, j'ai mis au point un truc pour faciliter les conversions : la virgule magique.

    Voici la bête :

    La virgule magique

    Techniquement, il s'agit d'une pique pour minibrochette apéro sur laquelle j'ai dessiné une grosse virgule noire.

    Voici son fonctionnement : 

    Prenons une mesure à convertir, par exemple : 21,8 dam

    Je prends mon tableau de conversion, la virgule magique et un crayon à papier. Je regarde en quelle unité est ma mesure de départ, ici le décamètre. Je pose la virgule magique dans la colonne du décamètre, bien contre la ligne de droite.

    La virgule magique

    Maintenant, je n'ai plus qu'à écrire les chiffres autour de la virgule.

    La virgule magique

    Voilà, j'ai écrit ma mesure de départ, maintenant je n'ai plus qu'à convertir dans l'unité désirée, par exemple en hectomètres. Et là rien de plus facile : je prends ma virgule magique et je la pose dans la colonne hectomètre. Il n'y a plus qu'à lire.

    La virgule magique

    21,8 dam = 2,18 hm

    Si je veux convertir en millimètres, je prends la virgule magique et je la pose dans la colonne millimètre.

    La virgule magique

    J'ai des colonnes vides entre la virgule et les chiffres, alors j'ajoute des zéros.

    La virgule magique

    Et il n'y a plus qu'à lire : 21,8 dam = 218 000 mm

    Et ainsi de suite.

     

    Cette année, mes élèves ont pigé les conversions de mesure en moins d'une heure ! 

    Youpi!

     

    (oui, je sais, ce n'est pas très mathématiques mais je ne suis qu'une patate moi...)

    Pin It

    38 commentaires
  • J'aime beaucoup corriger individuellement le travail avec les élèves et donc les faire venir au bureau, sauf que ça dégénère vite  avec au choix la longue file d'attente où c'est la pagaille où ils se copient dessus.. ou alors la course si on interdit aux élèves de faire la queue, dans les deux cas les élèves qui ont fini perdent leur temps, bavardent et c'est la pagaille.

    grrr

    J'ai donc mis en place un système de file d'attente : 

    file d'attente au bureau

    Chaque élève a une pince à linge marquée à son nom, quand il a fini son travail il vient mettre sa pince à la suite sur les cases numérotées, retourne à sa place et fait son travail/activité d'autonomie. J'appelle l'élève au bureau quand c'est son tour et je lui rends sa pince.

    J'ai gagné en silence, les élèves n'attendent plus sans rien faire, en plus je n'ai qu'à regarder le nombre de cases vides pour savoir combien d'élèves n'ont pas fini. 

     

    Voili voilou, un petit truc de gestion de classe à moi...

    Pin It

    21 commentaires
  • Il faut vraiment que j'arrive à déconnecter de l'école...

     

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • J'ai reçu mon rapport d'inspection !

    J'ai été inspecté début décembre, et j'ai plein de bonnes choses dans le rapport d'inspection. Bon, évidemment il y a des choses à améliorer... mais je suis contente. 

    Pin It

    4 commentaires